AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Motobécane 350: une "vraie" moto française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boyington
Apprenti Pilote
Apprenti Pilote
avatar

Masculin Nombre de messages : 2108
Age : 62
Localisation : Sud Manche
Moto : CBF1000FA + Suz 125 TSB
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Motobécane 350: une "vraie" moto française   Sam 12 Jan - 19:45

1973:
En mai, apparition d'une "vraie moto" française, la Motobécane 350 cc.
Les concessionnaires Motobécane souffraient de ne pouvoir vendre que des 125 cc (obligation par la marque de ne vendre que des Motobécane), quand la concurrence vendait plusieurs marques et des plus de 125 cc.
La jeunesse française à l'époque est fan de moto, et ne peut qu'acheter des machines étrangères.
Motobécane, pour ces raisons lance une nouvelle machine, équipée d'un moteur de 350 cc, tricylindre deux-temps, face à la route:



Son bloc moteur est développé depuis plus de trois ans, pour éviter un nouveau "bide", comme ce fut le cas dans les années 50, avec une autre 350 cc, bicylindre 4 temps, trop fragile car construite à la hâte.
Beaucoup de jeunes (dont moi-même) vont trouver la moto laide, même si elle recélait quelques qualités. L'arrière surtout manque d'élégance, avec les deux petits pots venus du dédoublement du pot central sous le moteur. Ceux-ci sont écartés des deux autres gros pots, pour... faciliter la démonte de la roue! Le gros carénage de feu, le gros feu rouge, les formes carrées, ne sont pas du plus bel effet.



La partie avant est plus réussie. Un bloc optique très performant, un frein à disque efficace, une fourche correcte... Rien à redire. Par contre, une fausse "clé" sur le tableau de bord, qu'on ne peut oter, et donc pas de commodos!



Pas vraiment pratique...
Le contact se fait par le moyen d'une clef introduite... dans le carter droit, sous la selle! Façon ingénieuse néanmoins de regrouper l'électronique, mais bien peu pratique à nouveau pour le conducteur.
Pas de starter, une pompe à essence, à pousser plusieurs fois à froid.



La (moto)bécane démarre bien, d'un coup de kick (à droite); peu de bruit à l'échappement, mais un ferraillement bizarre dans le haut moteur.
Hormis les "clacs" bruyants de la boite de vitesse "à l'allemande", et la difficulté pour trouver le point mort, moteur chaud, la moto se révèle souple, agile, agréable à conduire. Sinon elle est assez lourde, 170 kg, gourmande (près de 8 l. aux 100). Le réservoir d'huile est grand (2,8 l.), permettant de rouler sans soucis durant 1500 km.
La chaîne est sous carter étanche, lubrifiée automatiquement.
La moto est déclinée dans plusieurs couleurs.



Au final, la 350 ne va pas avoir un grand succés. Elle souffre de sa boite de vitesse peu performante, de sa tenue de route en défaut à vitesse élevée, et surtout d'un prix prohibitif vis-à-vis des machines étrangères, surtout japonaises, au look plus agréable, et dotées de plus d'aspects pratiques (béquille latérale, commodos, etc.)
Pour ma part, je ne l'ai jamais trouvée séduisante, et de toute façon je roulais en ... 125 (trail).
A ce sujet, se rappeler que Motobécane produit des 125 cc, routières bicylindres deux-temps, depuis 1969. En 1975 apparait la 6ème mouture, la LT3, assez jolie, dans des couleurs plutôt "fun", avec un bicylindre incliné face à la route.



Mais la progression esthétique plus rapide de la concurrence étrangère, le manque d'aspects pratiques à nouveau (pas de béquille latérale toujours), le prix trop élevé, vont encore nuire à la vente du modèle.
Finalement, Motobécane va faire faillite en 1983, va devenir une filiale de Yamaha, devenant au passage MBK.
En 1986 ça se dégrade à ,nouveau, et Yamaha devient l'unique propriétaire de MBK, avant de produire uniquement des scooters.
Une pub amusante enfin, sur le thème de la rivalité France-Japon, en 1975 (125 LT3)


Revenir en haut Aller en bas
papy
Pilote de comptoir
Pilote de comptoir
avatar

Masculin Nombre de messages : 3407
Age : 64
Localisation : a côté de caen
Moto : fjr
Date d'inscription : 08/06/2012

MessageSujet: Re: Motobécane 350: une "vraie" moto française   Lun 14 Jan - 0:20

Revenir en haut Aller en bas
Max.p
gros con d'admin
gros con d'admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 18226
Age : 33
Localisation : paumer dans la campagne
Moto : 750 GSXR K4 + divers tas de ferraille
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Motobécane 350: une "vraie" moto française   Lun 14 Jan - 6:35

c'est dommage que cette marque n'ésiste plus, elle faisait quand meme de belle machine Smile
Revenir en haut Aller en bas
Boyington
Apprenti Pilote
Apprenti Pilote
avatar

Masculin Nombre de messages : 2108
Age : 62
Localisation : Sud Manche
Moto : CBF1000FA + Suz 125 TSB
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: Motobécane 350: une "vraie" moto française   Lun 14 Jan - 11:43

Max.p a écrit:
c'est dommage que cette marque n'ésiste plus, elle faisait quand meme de belle machine Smile

Besoin quand même d'un designer plus averti: les pots ici pour la 350, qui veulent sans doute s'inspirer d'une certaine 4 pattes japonaise, battent de l'aile, et l'arrière (envie d'emprunter à la mach 3?) perso ne me ravit pas. Mais il faut avouer que c'était bien essayé quand même dans le vide de motos françaises de l'époque.
Qu'est-ce qui fait d'ailleurs qu'ayant été en France parmi les précurseurs avant les deux guerres, on n'ait pas été foutu de développer ou continuer des marques de moto? Pourquoi tout ce qui tente de naître sur notre territoire en deux-roues, hormis les scoots, se casse inexorablement la figure? Je n'arrive pas à comprendre! Les autres pays européens (Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne...) ont tous sorti leur épingle du jeu. Nous non! Suspect scratch
Remarquer aussi qu'à chaque fois qu'une équipe développe un nouveau projet, ce sont d'office des gros cubes, assez chers d'achat. Pas là le problème par hasard? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
cris50
Pilote de comptoir
Pilote de comptoir
avatar

Masculin Nombre de messages : 4600
Age : 59
Localisation : nuclear-land
Moto : 1300 XJR
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Motobécane 350: une "vraie" moto française   Mer 16 Jan - 20:45

je crois surtout que le probléme de ces motos etait.............leur patronyme Rolling Eyes Rolling Eyes ....

le conss de Bayeux(ets Charny rue st martin) vendait motobec et ...Yamaha....et quand on voyait cote a cote des LT2 et des R D...hé bhé y'avait pas photo Rolling Eyes Rolling Eyes ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/CordonnerieAuFinTalon?ref=hl
Boyington
Apprenti Pilote
Apprenti Pilote
avatar

Masculin Nombre de messages : 2108
Age : 62
Localisation : Sud Manche
Moto : CBF1000FA + Suz 125 TSB
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: Motobécane 350: une "vraie" moto française   Mer 16 Jan - 23:46

cris50 a écrit:
je crois surtout que le probléme de ces motos etait.............leur patronyme Rolling Eyes Rolling Eyes ....

le conss de Bayeux(ets Charny rue st martin) vendait motobec et ...Yamaha....et quand on voyait cote a cote des LT2 et des R D...hé bhé y'avait pas photo Rolling Eyes Rolling Eyes ...

T'as raison, y a de ça. Par ailleurs, quand on regarde la LT3, j'y pensais l'autre jour, on peut lui trouver un petit air de RD 125...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Motobécane 350: une "vraie" moto française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Motobécane 350: une "vraie" moto française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Immatriculation moto Française en Belgique
» Moto française : Midual revient ?
» LA BFG, moto française!
» [Moto française] WAKAN
» 125 cc Motobécane Z46

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Normandie Moto Team :: Discussions :: On parle de tout, de rien :: Les histoires motardes de L'illustre Pépé Boyington-
Sauter vers: